Menaces contre Tsai Ing-wen : fausse alerte !

25

Alors qu’elle était en campagne à Taichung, dans le centre de Taiwan, la candidate présidentielle du DPP a reçu des menaces poussant les services de sécurité à demander à Tsai Ing-wen de porter un gilet pare-balles par précaution lors du meeting politique d’hier soir.

 

Le chef de la police nationale, Chen Kuo-en, a toutefois tenu à rassurer les Taiwanais en précisant que l’enquête menée par ses services a abouti à un canular : « Il y a eu bien entendu des commentaires sur l’internet. Nous en avons saisi certains mais après avoir mené notre enquête, il s’est avéré qu’ils étaient infondés. Nous élargissons bien évidemment déjà nos collectes d’informations pour mener à bien notre travail de sécurité. Notre unité de sécurité nationale souhaite également œuvrer pleinement pour assurer la sécurité. Par conséquent, nous réitérons notre conseil que chaque candidat porte un gilet pare-balle. Hier, nous avons aussi conseillé à Tsai Ing-wen d’éviter une entrée théâtrale. Nous avons souhaité privilégier les accès plus petits pour faciliter le maintien de la sécurité et minimiser tout risque d’attaque ou situation impromptue. »

 

La police nationale a toutefois annoncé un renforcement de la protection des candidats autour des grands meeting de campagne prévus vendredi soir, veille du scrutin et dernier jour officiel de la campagne électorale. Par ailleurs, 40 000 policiers seront déployés auprès des 15 582 bureaux de vote ce samedi 16 janvier pour assurer le bon déroulement des élections.