L’actuel système électoral place les petits partis politiques dans une position défavorable

34

Commes ses rivaux, James Soong, candidat présidentiel du PFP, parti pour le peuple, a profité de la dernière journée de sa campagne électorale pour solliciter le soutien des partisans. Ce matin pendant qu’il était à Changhua au centre-ouest, les journalistes lui ont demandé s’il ne s’inquiétait pas que les candidats législatifs de son parti ne soient  marginalisés par leurs rivaux représentant le Kuomintang et le DPP, qui jouissent d’une plus large influence politique dans le pays. Selon James Soong, le système électoral dit « mono-siège », qui n’attribue qu’un seul siège à chaque circonscription électorale, ne donne que très peu de chance de victoire aux candidats de petits partis politiques. Il a avancé que la société taiwnaise dispose d’une grande diversité politique et que de ce fait, on devrait ré-examiner l’actuel système électoral afin de permettre aux petits partis politiques une plus grande possibilité de représenter les voix minoritaires.

Par ailleurs, James Soong a indiqué les trois principales valeurs sur lesquels les électeurs doivent réfléchir en particulier, à savoir le maintien de la situation politique interdétroit, le maintien du système démocratique et l’amélioration de la situation économique.