La plus grande préoccupation du président sortant est la politique énergétique

18

C’est ce qu’a déclaré le président Ma Ying-jeou (馬英九) aujourd’hui. Il a tenu à souligner que même le Japon qui a vécu la catastrophe nucléaire il y a cinq ans, jour pour jour, n’a pu se décider à se passer de l’énergie nucléaire. Le chef de l’Etat a avancé que Taiwan se trouve dans des conditions presque identiques que l’archipel. « L’exemple du Japon peut indiquer dans quelle direction nous devons nous diriger. Nos conditions sont comparables avec celles du Japon. D’abord, les deux pays se situent dans une zone de séisme bien que Taiwan soit moins exposé aux raz-de-marée. Deuxièmement, l’énergie de Taiwan dépend de l’importation à 98%. Le Japon ne doit pas être très loin de ce niveau non plus. Enfin, le troisième point, c’est que les deux pays disposent d’un réseau d’électricité isolé, ce qui ne leur permet pas d’importer l’électricité, » a précisé le président. Ma Ying-jeou a exprimé son souci pour les citoyens qui continuent à prôner optimistement un développement sans nucléaire.