Taiwan ne pourra pas rejeter éternellement le porc américain

18

C’est ce qu’a déclaré le futur président de la Commission ministérielle de l’agriculture Tsao Chi-hung (曹啟鴻) lors d’une interview récente. Ses propos ont provoqué des critiques du parti KMT, actuel parti au pouvoir exécutif. A noter que jusqu’ici, ce parti s’efforce de résister à la demande de Washington de lever l’interdiction de l’importation de viande porcine américaine contenant des résidus de ractopamine.

 

Aujourd’hui le porte-parole du futur gouvernement Tung Chen-yuan (童振源) a cherché à défendre son camarade en avançant que la levée de l’interdiction sera inévitable si Taiwan souhaite intégrer le TPP, partenariat trans-Pacifique. Selon le porte-parole, pour préparer l’ouveture commerciale, le pays devra avant tout avoir un contrôle sanitaire efficace sur les produits alimentaires et prendre des mesures permettant de minimiser l’impact de l’ouveture sur le secteur insulaire de l’élevage de porc. Tung Chen-yuan a rappelé les principes de la future Présidente de la République Tsai Ing-wen (蔡英文) sur ce dossier, à savoir le renforcement des mesures sécuritaires alimentaires, l’adoption des critères internationaux pour le contrôle sanitaire, la réduction de l’impact sur les secteurs concernés et l’amélioration de la compétitivité de ces derniers. « La présidente Tsai nous a demandé à maintes reprises d’être un gouvernement très compétent en matière de communication. Sur les principes évoqués, nous discuterons du dossier du porc dans le cadre du TPP, » a déclaré le porte-parole.