Taiwan se veut prudente sur la résolution du différend avec le Japon

22

Deux bateaux ont levé l’ancre hier depuis le port de Kaohsiung pour se rendre dans la zone controversée de l’atoll japonais Okinotorishima et protéger les chalutiers taiwanais. Il s’agit d’un vaisseau des garde-côtes ainsi que d’un autre de la commission ministérielle de l’agriculture. Les deux navires seront en mission durant 20 à 30 jours pour garantir le droit des chalutiers taiwanais à pêcher dans la région. Notons que Taiwan ne reconnaît pas la zone économique exclusive revendiquée par le Japon autour de l’atoll. Le vice-ministre des affaires étrangères Javier Ching-shan [侯清山] s’est exprimé aujourd’hui sur ce sujet lors d’une interview :

 

« Nous agirons avec prudence afin de ne pas engendrer de conflit et que chacun agisse calmement sur cette affaire. Nous appelons également chaque partie à résoudre ce cas de manière pacifiste. »

 

Le Japon a de son côté appelé ses navires à la plus grande vigilance. Si le moindre signe de provocation venait à apparaître, la situation pourrait vite devenir explosive. Le vice-ministre a déclaré qu’il n’était pas en mesure de parler pour le Japon, mais qu’il espérait que ce dernier choisirait la voie pacifiste pour la résolution de ce différend.