Ma Ying-jeou s’est entretenu avec Nobuo Kishi

19

Le député japonais Nobuo Kishi, en visite à Taiwan, a rencontré ce matin le président de la République Ma Ying-jeou (馬英九). L’occasion pour les deux hommes d’aborder le dossier territorial de l’atoll de Okinotorishima. Durant la conversation, le président a rappelé que le Premier ministre japonais Shinzo Abe avait déclaré au parlement nippon l’an dernier que Taiwan et le Japon, qui partageaient les mêmes valeurs de base, étaient non seulement des partenaires importants mais aussi des amis précieux. Il a exprimé son regret à propos du traitement subi par le chalutier taiwanais Tung Sheng Chi (東聖吉) N° 16 dans les eaux près de l’atoll le 25 avril dernier.

 

Une fois de plus, le président a contesté le droit du Japon de réclamer une zone économique exclusive de 200 milles marins de l’atoll qui ne dispose que d’une superficie de 9 m², soit à peine le huitième de la salle où se trouvaient les deux hommes. « L’atoll Okinotorishima fait à peine le huitième de cette pièce. D’ailleurs, ses deux petits atolls secondaires ne dépassent la surface de la mer que de 16 cm. Il n’y a pas d’eau douce permettant aux être humains d’y vivre. De même, il n’y a pas d’activité économique possible. Selon la clause 3 de l’article 121 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, avec un tel atoll, on ne peut réclamer ni de zone économique exclusive de 200 milles marins ni de limite du plateau continental, » a avancé le président.

 

Ma Ying-jeou a proposé de régler le contentieux auprès de la cours d’arbitrage internationale de la Haye si chacune des deux parties estime qu’elle a raison. Nobuo Kishi n’a pas accepté.