Les élèves seront-ils soumis à des tests d’urine pour lutter contre la drogue ?

22

Le ministre de l’Intérieur, Yeh Jiunn-rong [葉俊榮], était dernièrement l’invité d’un programme télévisuel dans lequel a été abordé le problème de la drogue à Taiwan, un point dont Tsai Ing-wen a promis de faire une priorité lors de son mandat. Interrogé sur la question des tests d’urine comme une solution pour endiguer le problème de la consommation de drogue chez les jeunes taiwanais, le ministre de l’Intérieur s’est montré prudent. Il a expliqué qu’en tant que chercheur il aurait tendance à attacher de l’importance au respect de la vie privée et des droits des individus mais qu’aujourd’hui il estime aussi qu’il faut envisager le problème d’un point de vue pragmatique. Ainsi Yeh Jiunn-rong a avoué que les tests d’urine dans les écoles étaient l’une des nombreuses mesures envisagées par la Présidente Tsai Ing-wen [蔡英文] pour combattre la drogue.

 

Le ministre a déclaré : « Je pense que dans le processus éducatif, nous devons prêter attention à chaque enfant. Pour eux tout est apprentissage, nous ne pouvons donc pas nous attacher à un seul angle pour justifier une telle intrusion. Nous devons étudier la situation de manière exhaustive, afin que les procédures que nous mettrons en place soient les plus satisfaisantes possibles. » Le ministre a aussi insisté sur le fait qu’attraper les utilisateurs de drogue était un point important mais pas central, et qu’au lieu de se concentrer sur leur seule arrestation, il fallait aussi donner de l’importance à leurs problèmes d’addiction et à leurs traitements, physiques et psychologiques.