L’histoire du pays est à créer par son propre peuple, non pas par son gouvernement

32

C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui Cheng Li-chiun (鄭麗君), la ministre de la culture au micro de RTI. Cheng Li-chiun a insisté sur le rôle de la population taiwanaise dans la réalisation de l’histoire et dans le développement culturel de la nation : 160530-09. « J’estime que notre priorité est de lancer un programme complet de construction culturelle intégrale. Pourquoi faut-il mettre en place une telle construction culturelle intégrale ? Il faut savoir que durant les 20 dernières années, Taiwan a mené avec réussite sa construction intégrale communautraire. Le concept primordial de ce modèle est de considérer les résidents comme l’entité principale d’une communauté qui participe aux affaires publiques en vue de remodeler leur communauté. A partir de là, la construction culturelle intégrale est de considérer le peuple taiwanais comme force motrice de la création culturelle. Notre travail consiste à lui offrir un cadre de construction intégrale pour développer la culture taiwanaise avec le soutien entier du gouvernement. » La nouvelle ministre de la culture estime que la richesse et la diversité taiwanaises forgent une économie culturelle capable de se partager à l’échelle nationale et internationale. L’exportation culturelle peut s’effectuer à travers des formes diverses et variées comme les oeuvres audovisuelles, les livres, les dessins animés, la gastronomie ou encore le patrimoine.