L’île de Taiping sera réapprovisionnée en munitions d’ici un mois

21

Les médias internationaux ont rapporté que l’île de Taiping sous contrôle tawainais se situerait dans la zone d’identification de défense aérienne (ADIZ) que la Chine prévoit de mettre en place. En parallèle, le résultat de l’arbitrage de la Cour internationale de la Haye devrait probablement être dévoilé au cours des deux prochains mois. Afin de vérouiller et de protéger la souveraineté du gouvernement sur l’île de Taiping, le comité des affaires étrangères et de la défense du Parlement s’est intéressé aujourd’hui à la question. La député DPP Chen Ting-fei a demandé au ministre de la défense quelles étaient les contre-mesures du gouvernement face à l’accélération du déploiement militaire chinois en mer de Chine méridionale.

 

Le ministre Feng Shih-kuan [馮世寬] a répondu que s’il avait été au poste de ministère de la défense 10 ans plus tôt, il aurait sans aucun doute élargi la superficie de l’île. Mais aujourd’hui, tout ce que le gouvernement peut faire, c’est de collecter des renseignements sur les alentours et d’approvisionner l’île. Il a ajouté que le ministère de la défense assistera prochainement les garde-côtes dans l’envoi de 40 000 munitions pour les canons Bofors 40 mm sur place.

 

Sur la question de la mise en place d’une ADIZ par la Chine, le ministre a répondu qu’en tant qu’ancien pilote de chasse, non seulement il ne la reconnaîtrait pas, mais il ne l’accepterait pas et n’informerait pas la Chine des passages aériens. La mise en place d’une ADIZ oblige théoriquement tout avion qui la traverse à s’identifier auprès des autorités. La Chine s’était attirée les critiques des Etats-Unis, du Japon, de la Corée du Sud et d’autres pays lorsqu’elle avait imposé une ADIZ en mer de Chine orientale. Le ministre de la défense a déclaré que même si une ADIZ était mise en place, il défendrait la souveraineté de la République de Chine sur la zone économique exclusive de 200 miles marins autour de Taiping.