L’ancien Président taiwanais adresse son discours en téléconférence à la SOPA

25

Lors du dîner de remise des prix de l’excellence en journalisme organisé par la Société des Editeurs Asiatiques (SOPA) à Hong Kong, l’ancien Chef de l’Etat Ma Ying-jeou était invité à prononcer un discours sur place.

Suite au refus du nouveau gouvernement stipulant un risque eu égard à la sécurité nationale, Ma Ying-jeou a finalement adressé sa participation en format vidéo préenregistré.

 

Exprimant ses regrets de ne pas avoir été autorisé à se rendre en personne à Hong Kong, celui qui a quitté la présidence taiwanaise il y a moins d’un mois a aussi souligné que le fait d’être au courant des secrets au sommet de l’Etat n’est pas assimilable à une fuite des données sensibles de facto et que ce refus dessert au final les intérêts de tous : « Il aurait fallu qu’il y ait des preuves concrètes que j’ai déjà divulgué des secrets pour m’interdire de quitter le territoire ou du moins qu’il existe des preuves très concrètes prouvant que le risque d’une telle fuite est grand, ce qu’on appelle en droit pénal le risque de commettre un crime. Cela signifie que, de crainte que vous ne commettiez un crime, on vous empêche un tel déplacement. J’estime cependant qu’il faut faire très attention à ne pas mettre à mal l’image de liberté et de démocratie que nous avons tant peiné à établir à Taiwan. »