Le prix Tang pour le développement durable revient à Arthur H. Rosenfeld

29

La Fondation du prix Tang vient de dévoiler l’un des lauréats de l’édition 2016. Le scientifique américain Arthur H. Rosenfeld a décroché le prix pour le développement durable.

 

Durant le premier choc pétrolier dans les années 70 du dernier siècle, il a aidé la Californie à mettre en place un système permettant de réduire considérablement la consommation d’électricité. Grâce à ses efforts, les appareils électro-ménagers améliorés sont beaucoup plus efficaces et économes en matière de consommation d’énergie. Son nom de famille, Rosenfeld, sert désormais comme une unité de mesure pour indiquer le niveau d’énergie économisée. Un « rosenfeld » équivaut ainsi à 3 GW d’électricité économisée.

 

Le lauréat recevra une récompense de 50 millions de dollars taiwanais, soit plus de 1,3 millions d’euros. Une majeure partie de cette somme doit être investie dans un projet de recherche sur au moins trois ans.