Le ministère des affaires étrangères de Taiwan espère davantage de coopération avec le Royaume-Uni après le Brexit

26

Après le référendum du Royaume-Uni en faveur du Brexit, le comité des affaires étrangères et de la défense du Parlement a invité aujourd’hui la diplomatie à faire un rapport sur la question. Le ministère des affaires étrangères a souligné que selon l’article 50 du traité sur l’Union européenne, le Royaume-Uni devra notifier le conseil européen de sa décision et négocier un accord de retrait avec l’Union sous 2 ans, après quoi les traités cessent d’être applicables. Cette période de négociation peut cependant être prolongé si cela est accepté à l’unanimité par les autres pays membres. Le ministère des affaires étrangères a ainsi estimé à 7 à 10 ans la durée du processus total. Par ailleurs, pour ce qui du retrait en lui-même, ne plus être sous la tutelle des traités européens accordera au Royaume une plus grande indépendance, ce qui du point de vue taiwanais, laisse entrevoir de nouvelles opportunités pour renforcer les relations bilatérales.

 

Chang Wen-liang [章文樑], secrétaire en chef du ministère des affaires étrangères, a déclaré : « Concernant les accords bilatéraux déjà signés ou en cours de négociation, il n’y aura aucune incidence. A l’avenir, nous pourrons aussi signer directement des accords avec le Royaume-Uni sur des sujets qui relevaient normalement des traités européens, par exemple des accords économiques ou d’investissement. » Concernant les investisseurs taiwanais en Europe, le ministère des affaires étrangères a déclaré qu’il n’était pas encore possible de déterminer les conséquences économiques tant que la relation Royaume-Uni / Union européenne n’était clarifié. Il a précisé que le Brexit n’aurait aucune incidence sur le visa pour les voyageurs taiwanais.