Un missile tiré par erreur dans les eaux des Pescadores

27

L’incident s’est produit ce matin lors d’un test de vérification d’une frégate qui devra être remise aux mains de la marine très prochainement. Le vaisseau intitulé Jinjiang (金江) se situait dans le port militaire de Zuoying dans le sud de Taiwan. Un missile Hsiungfeng-III a été tiré et l’arme a atteint les eaux près de l’archipel de Pescadores au milieu du détroit de Taiwan. La marine a tenu une conférence de presse à 10h30 du matin pour donner des explications. Mei Chia-shu (梅家樹), le chef d’état-major de la marine a précisé : « L’opérateur n’a pas suivi les procédures normales. Afin de vérifier si une atteinte non-voulue a eu lieu, la marine a expédié un hélicoptère S-70C, qui retracera le trajet du missile pour se rendre au point d’impact. Dans le même temps des navires de la surface ont aussi été déployés dans la zone. »

 

Comme le missile Hsiungfeng-III est qualifié d’arme contre les sous-marins, bien qu’il n’ait pas franchi la ligne de démarcation dans le détroit de Taiwan, les médias étaient intéressés de savoir les réactions de Pékin et si la marine avait notifié la partie chinoise de l’erreur. Selon le chef d’état-major, la marine ne dispose pas de liaison direct de communication avec le continent mais elle a immédiatement rapporté l’incident auprès des autorités chargées de la sécurité nationale. Plus tard dans l’après-midi, la marine a tenu une autre conférence de presse confirmant qu’un chalutier opérant dans la zone avait été atteint. Le capitaine a trouvé la mort et trois autres membres de l’équipage ont été blessés. « Nous ne pouvons chercher à comprendre la situation que par la nature des dégâts du chalutier. Il a sûrement été percé par un objet. Mais s’agit-il de l’obus ou d’un éclat ? Il faut mener une étude à bord pour le savoir, » a exprimé le chef d’état-major. On attend toujours des confirmations à ce propos.