Le missile taiwanais involontaire serait le produit d’erreurs multiples

22

Mei chia-shu [梅家樹], le chef d’Etat-Major de la marine, a été interrogé aujourd’hui lors d’une séance parlementaire par le député DPP Chao Tian-ling [趙天麟]. Le responsable de la marine a expliqué qu’avant le lancement par erreur, le navire était en mode combat car il n’y a que dans ce mode que l’on peut vérifier l’état et la liaison des missiles au système. Il a déclaré : « A ce moment là, il avait déjà sélectionné le mode de combat car après 8 heures, une fois les équipements en stand by, le sergent confie la surveillance du matériel au Second maître. Il a besoin d’être dans ce mode pour vérifier que les lanceurs de charge sont opérationnels. Si on passe en mode entraînement, on ne peut pas obtenir l’état réel de la liaison avec les missiles ».

 

La député a alors demandé comment le Second maître, au courant que le navire était en mode combat, a pu tirer un missile, ce à quoi Mei chia-shu a répondu que bien que le système puisse sans doute être amélioré, plusieurs procédures n’ont pas été respectées. Selon l’officier, cette bavure est liée à l’accumulation de plusieurs erreurs. Si une seule d’entre elle n’avait pas eu lieu, le missile ne serait pas parti. D’autres enquêtes auront lieu pour obtenir des détails supplémentaires.