Taiwan juge « inacceptable » l’arbitrage de la Haye dans le dossier de mer de Chine méridionale

20

La Cour permanente d’arbitrage de La Haye a donné raison aux Philippines dans le conflit maritime qui l’oppose à la Chine en mer de Chine méridionale. La cour de la Haye a jugé qu’il n’y a aucun fondement juridique pour que la Chine revendique des droits historiques sur des ressources dans les zones maritimes à l’intérieur de « la ligne en neuf traits. » Par ailleurs, le tribunal a déclaré qu’aucun « élément » au-dessus du niveau de la mer dans les zones des Îles Spratleys ne possède le statut d’île capable de générer une zone économique exclusive.

Cette définition englobe également l’île Taiping. A la suite de ce jugement, le Palais présidentiel a publié une déclaration en proclamant de nouveau le droit de la République de Chine, Taiwan, sur les îles de la mer de Chine méridionale conformément aux lois internationales. Le Palais présidentiel a précisé que Taiwan a été lésé par le jugement tout au long de la procédure judiciaire.  Huang Chung-yen (Alex Huang 黃重諺), le porte-parole du Palais présidentiel a déclaré : « Le jugement de la Haye, notamment en ce qui concerne la définition du statut de l’île Taiping, nuit considérablement à nos droits dans les îles ainsi que dans les eaux relatives en mer de Chine méridionale. Nous déclarons ici fermement que nous n’acceptons en aucun cas ce jugement. Nous estimons qu’il n’est pas juridiquement contraignant sur la République de Chine. »