David Lee veut voir Taiwan inclus dans les discussions sur les disputes en mer de Chine méridionale

31
David Lee (photo CNA)

Le ministre des Affaires étrangères a réagi aujourd’hui à la décision d’arbitrage par la cour de la Haye alors qu’il était présent au Parlement. Il a expliqué que l’ile de Taiping, administrée par la République de Chine, était la plus grande ile naturelle des Spratleys. Le gouvernement continuera à revendiquer sa souveraineté sur plusieurs iles de la mer de Chine méridionale et à défendre les intérêts du pays. David Lee (李大維) a déclaré : « Notre gouvernement continuera de demander à toutes les parties concernées de ne pas décider de mesures de façon unilatérale afin d’éviter de faire monter les tensions. Il faut défendre la liberté de navigation et de vol en mer de Chine méridionale. Selon les lois internationales et la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, le plus important est de résoudre les disputes de façon pacifique. Il faut mettre en place un mécanisme de discussions multilatérales en y incluant Taiwan. »

 

David Lee a aussi fait savoir que pour l’instant il n’était pas prévu d’organiser un voyage de Tsai Ing-wen (蔡英文) sur l’ile de Taiping mais qu’un tel projet pouvait éventuellement prendre place dans le futur. Le ministre des Affaires étrangères a également fait remarquer que le gouvernement devra dans le futur se poser la question des résidents à long terme de l’ile de Taiping et de la possibilité de faire valoir cet argument auprès de la Cour permanente d’arbitrage pour demander une révision de la décision qui vient d’être prise.