La commission ministérielle de l’agriculture rassure les pêcheurs

18

La décision de la Cour permanente d’arbitrage de la Haye a amené un vent de panique chez les pêcheurs taiwanais habitués à pêcher en mer de Chine méridionale. En effet, si Taiwan suit la décision d’arbitrage qui a été rendue, les forces armées et les gardes-côtes taiwanais ne sont plus autorisés dans la zone qui entoure l’ile de Taiping où ils sont actuellement présents pour protéger les intérêts de Taiwan, qui proclame sa souveraineté sur l’ile et les 200 milles marins de zone économique maritime qui l’entourent.

 

Les coopératives de pêche à travers tout le pays ont donc fait entendre leurs voix ces derniers jours pour expliquer que la décision de la Cour d’arbitrage allait être sérieusement préjudiciable aux intérêts économiques de Taiwan dans la zone en affectant sévèrement le travail des pêcheurs. Cela sans oublier les risques encourus par les embarcations taiwanaises alors confrontées a des possibles intimidations et arrestation des navires de la part des pays voisins comme le Vietnam et les Philippines.

 

Le vice-président de la commission ministérielle de l’Agriculture, Chen Chi-chung (陳吉仲), s’est exprimé aujourd’hui au Parlement sur le sujet. Il a expliqué que sans la zone économique située autour de l’ile de Taiping, l’industrie de la pêche perdra chaque année un milliard de dollars taiwanais soit environ 28 millions d’euros de revenus. Chen Chi-chung a déclaré : « Nous allons demander au bureau de la Pêche d’expliciter la situation auprès de tous les acteurs et organisations du monde de la pêche. Cette décision insatisfaisante et inacceptable ne modifiera pas la façon dont nous exerçons notre droit de pêche. »