Les pêcheurs ont pris le large pour leur manifestation à Taiping

17

Aujourd’hui à 11 heures du matin, cinq bateaux de pêcheurs ont quitté le port de Yanpu dans le sud de Taiwan avec pour objectif d’aller revendiquer leur mécontentement dans les eaux qui entourent l’ile de Taiping. Leur action « défendre les ressources ancestrales, protéger la souveraineté » s’étale sur 12 jours, avec seulement 48 heures passées à Taiping étant donné qu’il faut déjà 5 jours pour s’y rendre.

 

A l’origine de cette manifestation hors du commun se trouve le pêcheur Cheng Chun-Chung (鄭春忠), pour qui la question du partage des eaux territoriales de Taiwan en mer de Chine méridionale ne doit pas prêter à confusion : « Si c’est à Taiwan, c’est à Taiwan ! Pourquoi le partager ? Vous laisseriez n’importe qui habiter dans votre maison ? Et puis quoi encore ? C’est insensé. » Rappelons que l’idée de revendiquer une zone économique exclusive dans les 200 milles marins qui entourent l’ile de Taiping ne fait pas consensus dans la classe politique taiwanaise chez qui le débat est actuellement ouvert.

 

Le directeur du bureau de la pêche, Chen Tien-Shou (陳添壽), a réagi au départ des pêcheurs aujourd’hui : « Si c’est une opération normale de pêche, les garde-côtes seront assurément dans la zone pour protéger les pêcheurs. Il y a quelques jours, le bureau des garde-côtes a déjà dépêché des navires de patrouille là-bas. Simplement, nous espérons que les pêcheurs qui se rendent dans la zone le fassent pour travailler. Si c’est le cas, pas de problème, mais s’il s’agit d’une action de revendication, cela sort du cadre défini et nous ne pouvons l’approuver. »