Le Taipei-Shanghai City Forum sera-t-il organisé cette année ?

21

C’est la question à laquelle le maire de Taipei Ko wen-je a tenté d’apporter des précisions. Depuis l’investiture de Tsai Ing-wen, qui n’a pas clairement admis l’existence du consensus de 1992, la Chine a coupé toute communication semi-officielle avec Taïwan. Ceci a récemment attiré l’attention des médias sur le Taipei-Shanghai City Forum organisé annuellement. A la question de savoir si celui-ci était toujours d’actualité, le maire de Taipei a expliqué que cette décision n’appartenait pas à la municipalité seule. Elle doit passer par des discussions de haut rang et doit même faire l’objet d’échanges entre les Etats-Unis et la Chine. Selon, le maire, la décision sera probablement repoussée au dernier moment.

 

Celui-ci a déclaré : « Malgré tout, pour ce qui relève de notre juridiction, nous demandons tout de même à notre équipe du continent de continuer les préparatifs nécessaires. Après, est-ce que la tenue du forum aura lieu, ou est-ce que la Chine enverra une délégation, je pense que cela va être repoussé à la dernière semaine avant d’être décidé. »

 

Concernant la question de savoir si la Chine avait des exigences pour intégrer des discussions politiques au forum, Ko Wen-je a répondu qu’aucune exigence particulière n’avait été faite. Selon lui, la Chine a ses espérances, et Taiwan sa façon de pensée. Le maire a rappelé quatres principes qui lui semblent primordiaux : se connaître mutuellement, se comprendre mutuellement, se respecter mutuellement et coopérer ensemble. Selon lui, si les deux rives arrivent à être tolérantes vis-à-vis de l’Histoire et de la situation de l’autre, les relations en seront facilitées.