Hsieh Su-wei claque la porte du tennis taiwanais et probablement celle des JO de Rio en même temps

154

La joueuse numéro Un du tennis féminine taiwanais a annoncé aujourd’hui par un communiqué laconique sur les réseaux sociaux qu’elle se retirait de l’aventure de l’équipe nationale alors même que tous les yeux sont rivés sur Rio où elle est inscrite aux côtés de quatre autres joueurs taiwanais.

 

A l’origine du clash, Hsieh Su-wei (謝淑薇) fait état d’un différend important avec la fédération taiwanaise de tennis qu’elle critique pour n’avoir pas pu lui proposer d’entraineur pour les JO de Rio. En réalité, selon ses moyens, la fédération désigne un entraineur tous les quatre joueurs. Or, parmi les cinq joueurs sélectionnés, on compte les sœurs Chan et la fédération voulait choisir leur père pour les entrainer. C’est ce procédé que Hsieh Su-wei a critiqué car, étant la joueuse la mieux classée du classement simple WTA, elle estime être en droit de choisir son entraineur. Se retrouvant dans une impasse face à la fédération, la joueuse a préféré ne plus jamais jouer pour l’équipe nationale pour marquer son profond désaccord. Elle a aussi précisé qu’elle quitte la fédération, mettant de facto un terme à sa carrière tennistique à Taiwan.

 

En réaction à cette annonce soudaine, la commission ministérielle des sports a invité Hsieh Su-wei à reconsidérer sa décision qui n’a pas encore annoncé son retrait des JO de RIO et le premier ministre Lin Chuan a demandé au comité olympique taiwanais de chercher une solution à ce conflit pour permettre à la joueuse de se joindre à l’aventure sportive de Rio qui débute demain.