Les femmes de réconfort taiwanaises obtiendront-elles des excuses et des compensations ?

13

Le gouvernement japonais a annoncé aujourd’hui qu’il avait accepté de verser un milliard de yen, soit 8 millions 861 mille euros, au gouvernement de Corée du Sud afin que celui-ci mette en place un fonds de soutien aux femmes coréennes qui furent par le passé des femmes de réconfort. Ce terme fait référence aux femmes qui furent forcées, lors de la seconde guerre mondiale, à se prostituer auprès de l’armée japonaise.

 

Le ministère taiwanais des Affaires étrangères a déclaré aujourd’hui que la position du gouvernement sur le sujet n’avait pas changé et qu’il continuerait de négocier un accord avec le gouvernement japonais pour obtenir des excuses officielles et des compensations financières de la part de celui-ci en direction des femmes taiwanaises qui furent à l’époque impliquées dans ce système de prostitution forcée. Il s’agit pour le gouvernement taiwanais d’un geste important pour réhabiliter ces femmes, leur rendre leur dignité et prendre soin de celles qui sont aujourd’hui encore en vie.