La présidente propose des réformes

18

La présidente Tsai Ing-wen a déclaré aujourd’hui lors de sa rencontre avec la représentation taiwanaise des JO de Rio que le gouvernement se devait de créer un environnement plus favorable au sport afin de permettre, tant aux entraîneur qu’aux athlètes, de ne pas avoir à se soucier de leur situation économique. La première étape est selon elle de permettre à plus de monde de participer au fonctionnement des fédérations sportives.

 

A l’avenir, le bureau des sports et le ministère de l’intérieur collaboreront pour réformer les diverses fédérations de sports afin de les rendre plus accessibles, plus professionnelles, plus représentatives, avec la nomination d’un nombre de représentants publics au sein des conseils d’administration. La seconde étape sera d’élaborer un système de sélection professionnel et transparent pour les entraîneurs et les athlètes ainsi que des procédures d’audit standardisées. Enfin, il faudra mettre en place un panel indépendant garantissant les droits des athlètes a-t-elle précisé : « Si les entraîneurs ou les athlètes ont été traités injustement, ils auront la possibilité de recevoir un arbitrage équitable et rapide. Nous attendrons alors des fédérations qu’elles respectent le jugement de l’arbitrage et qu’elles ne puissent pas régler leurs comptes après la crise. »

 

La présidente a également souligné que la troisième étape consisterait à apporter davantage de transparence, notamment dans la gestion des fonds, en basant le système de sponsoring sur des critères internationaux. Enfin la quatrième étape sera d’établir un système d’évaluation standardisé le plus objectif possible pour noter les diverses fédérations.