L’Allemagne et Taiwan vont coopérer pour traquer les sources de pollution de l’air

41

Le Bureau pour la protection de l’environnement a aujourd’hui organisé une conférence de presse pour annoncer qu’il va coopérer avec des chercheurs de l’Academia Sinica et de l’université de Brême dans le but de déceler les sources de pollution atmosphérique. Les chercheurs réunis vont mettre au point les instruments de mesures de pollution atmosphérique destinés à équiper des avions de recherche du centre aérospatial allemand pour effectuer des mesures précises à Taiwan et en Asie du Sud-Est. Ce projet, appelé « Projet de recherche atmosphérique », permettra de mieux comprendre l’origine et les conséquences des polluants extérieurs sur l’air de Taiwan.

Les avions bardés d’instruments de mesure voleront vers le nord en direction du Japon et de la Corée du sud, mais aussi vers le sud en direction de la mer de Chine méridionale, car on soupçonne la Chine d’être la principale origine des polluants atmosphériques, ainsi que la péninsule indochinoise. Selon Li Ying-yuan (李應元), directeur du Bureau pour la protection de l’environnement, des drones seront aussi déployés dans la région de Taichung, à une altitude entre 100 et 500 mètres, pour mieux comprendre l’impact que peut avoir la centrale thermique de Taichung sur la qualité de l’air environnant. Toujours d’après Li Ying-yuan, le nombre de journées en alerte rouge pour la pollution atmosphérique a été réduit à Taiwan. Néanmoins, de nombreuses personnes sont encore mécontentes de la qualité de l’air. A travers ce projet scientifique, les équipes de chercheurs et le bureau pour la protection de l’environnement espèrent déceler toutes les origines géographiques de la pollution afin d’y remédier.