La révision du système de congés du secteur privé adoptée en premier lecture

25

Alors que les militants syndicalistes protestaient à l’extérieur du siège du parlement, une révision du système de congés des salariés du secteur privé a été adoptée en première lecture aujourd’hui. Le parti démocrate progressiste, parti au pouvoir, a mobilisé ses députés pour assurer l’adoption du texte face aux objections de l’opposition.

 

La révision impose deux jours de repos par semaine en les définissant différemment, soit une journée de repos obligatoire et une journée de repos flexible. Cette dernière permettra à l’employeur d’ajuster l’emploi du temps de son personnel selon les besoins de l’entreprise tandis que les employés ayant travaillé durant leurs jours de repos flexibles pourront réclamer une rémunération plus élevée. En contre partie de ce renforcement de protection, les salariés du secteur privé se verront retirer sept jours fériés chômés sur leur calendrier actuel. Cette suppression a pour but de mettre en concordance le calendrier du secteur privé et celui des services publics. Le gouvernement souhaite que le texte adopté aujourd’hui soit voté en lecture définitive au parlement d’ici fin décembre.