La présidente urge la Chine d’entamer un dialogue vertueux avec Taiwan

30

Aujourd’hui constitue le 105ème anniversaire de la République de Chine, Taiwan. La présidente Tsai Ing-wen, qui s’exprimait pour la première fois à l’occasion de la fête nationale, a exprimé la fermeté du gouvernement à persévérer dans sa ligne face aux pressions de Pékin, ainsi que son souhait de poursuivre les efforts pour réamorcer le dialogue entre les deux rives. Selon elle, maintenir le statut quo, c’est faire honneur à sa promesse envers ses électeurs. Elle a également souligné que le gouvernement continuerait de se baser sur la constitution de la République de Chine ainsi que les autres règlementations pour gérer la relation avec Pékin, et que tous les moyens seraient mis en oeuvre pour tenter de rétablir les échanges tout en préservant la démocratie si chère aux citoyens taiwanais.

 

Elle a de nouveau affirmé reconnaître l’existence d’une rencontre entre les responsables des deux rives en 1992 et espère que la Chine pourra faire preuve de bonne volonté : « Nous respectons le fait historique qu’une rencontre a bien eu lieu entre les institutions des deux rives en 1992 (SEF & ARATS), et nous encourageons les deux rives à chérir et à protéger les résultats accumulés pendant plus de 20 années d’échanges et de négociations depuis 1992. Nous encourageons également la promotion de la stabilité et du développement pacifique des relations interdétroit sur la base de ces fondations politiques. J’appelle en outre les partis au pouvoir des deux rives du détroit à faire abstraction des fardeaux historiques et à engager un dialogue vertueux qui sera bénéfique aux populations des deux rives du détroit. »

 

Bien que les relations interdétroit se soient dégradés ces derniers mois, la présidente a fait part que son gouvernement ne céderait pas à la pression mais ne chercherait pas non plus le conflit. Au contraire, Taiwan continuera de faire preuve de bonne volonté afin d’entamer de nouveau le dialogue.