Un futur Grand juge se positionne en faveur du mariage homosexuel

24

Suite au décès de Jacques Picoux, un artiste et professeur français installé à Taiwan, beaucoup parlent d’un suicide. Son compagnon taiwanais était lui-même décédé d’un cancer un an plus tôt. Ce drame a rencontré un fort écho à Taiwan où le débat sur la reconnaissance des droits des couples homosexuels refait régulièrement surface.

 

Alors que le parlement étudie actuellement les dossiers de plusieurs nominations au Conseil des Grands juges, la députée du DPP Hsiao Bi-khim (蕭美琴) a interrogé le candidat Huang Juei-min (黃瑞明) concernant la nécessité pour la constitution de garantir le droit au mariage des homosexuels. Huang Juei-min a répondu: « Ma position personnelle consiste à dire qu’il ne devrait pas y avoir de discrimination ou de ségrégation envers les couples de même sexe au sein de l’institution du mariage. Ma position est aussi de dire que tel que prescrivent les articles 22 et 23 de la constitution, ceci ne concerne pas le bien commun et l’ordre public. Donc les mariages hétérosexuels et homosexuels doivent pouvoir profiter de la même protection. »

 

Huang Juei-min a exprimé son soutien clair à la légalisation du mariage homosexuel et il s’est également exprimé en faveur de la dépénalisation de l’adultère, sans aller cependant jusqu’à en demander la légalisation.