La MAC rappelle le KMT les limites de son pouvoir avant la rencontre entre Hung Hsiu-chu et Xi Jinping

18

Alors que la présidente du Kuomintang Hung Hsiu-chu (洪秀柱) s’apprête à se rendre à Pékin pour le forum organisé entre son parti et le parti communiste chinois, le gouvernement taiwanais a tenu à rappeler au parti d’opposition qu’il ne peut ni ne doit outrepasser ses fonctions et son autorité.

 

En réponse au souhait de Hung Hsiu-chu d’œuvrer pour la paix entre les deux rives et qui a même évoqué un accord de paix, la présidente de la commission ministérielle des affaires continentales, Katherine Chang (張小月), a souligné que le KMT n’a aucune légitimité pour signer un quelconque accord de paix avec la partie chinoise dans le cadre de ce forum KMT-PCC rebaptisé cette année « forum pour le développement de la paix interdétroit ».

Pour Katherine Chang, il s’agit d’un échange « d’ordre civil qui doit être encadré par les réglementations concernant les relations entre les peuples des deux rives. Aucun accord impliquant l’autorité publique ne peut être signé sans l’autorisation du gouvernement, a fortiori s’il s’agit d’un accord de paix. »   

 

D’autre part, Katherine Chang a condamné les propos qualifiés d’inappropriés du responsable chinois des affaires taïwanaises An Fengshan (安峰山) qui a récemment déclaré que Taiwan n’est pas un pays.