Le gouvernement et la présidente interviennent face à la crise Transasia

14

Apres la dissolution de la compagnie aérienne Transasia Airways annoncée hier par sa direction, le gouvernement essaie de répondre au plus vite aux différentes urgences qui se présentent. La fin de cette entreprise qui connait depuis des mois de graves problèmes financiers met plus d’un millier de personnes au chômage et affecte de très nombreux voyageurs qui ont déjà acheté des billets d’avion voire qui s’apprêtaient à voyager avec la compagnie dans les jours qui viennent.

 

Le vice-premier ministre Lin Hsi-yao (林錫耀) a fait aujourd’hui un rapport de la situation et des réactions à venir de son gouvernement auprès du comité central permanent du DPP. Ses propos ont ensuite été rapportés par le porte-parole du parti Wang Min-sheng (王閔生).

 

Quand le Bureau de l’aviation a appris la dissolution de la compagnie aérienne Transasia Airways, il a spontanément proposé son aide afin de réduire autant que possible les répercussions de cette onde de choc sur les voyageurs et le personnel. Le gouvernement a lui aussi réagi immédiatement en demandant aux autres compagnies aériennes d’apporter leur aide. Wang Min-sheng a déclaré: « Pour ce qui est du Nouvel An chinois, des vols militaires seront éventuellement affrétés. En ce qui concerne les biens des personnes responsables de la société, nous envisageons une saisie conservatoire. Pour leurs déplacements, ils font face à des interdictions sous conditions de sortie du territoire. Le gouvernement travaille aujourd’hui activement sur la question. »

 

Selon Wang Min-sheng, la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a demandé au gouvernement d’agir aussi rapidement que possible pour assurer la protection des intérêts de tous les individus concernés par cette affaire.