Un groupe environnemental taiwanais a détecté de la radioactivité élevée à Chiba

28

Des membres de la Fondation des consommateurs verts se sont rendus hier dans la préfecture japonaise de Chiba pour vérifier le niveau de radiation du sol alors que des débats prennent place à Taiwan sur la possibilité de lever l’interdiction d’importation de produits alimentaires en provenance de certaines préfectures proches de Fukushima comme celle de Chiba. Le groupe, qui a rendu son processus d’étude public sur internet, a utilisé un échantillon d’un kilogramme de terre issu d’un champ de riz de Ima-numa.

 

Selon Jay Fang, le président de la fondation, les trois tests réalisés montrent que la terre est contaminée par l’élément radioactif césium-137 et l’un des tests a montré une concentration de 19,256 bq/kg de ce même élément. A Taiwan, le niveau maximum autorisé de césium-137 et de césium-134 est de 100 bq/kg pour la nourriture générale, 50 bq/kg pour les poudres et laits pour nourrissons et de 10 bq/kg pour l’eau.

 

Le ministre de la Santé Lin Tzou-yien (林奏延) a tenté de rassurer la population aujourd’hui en déclarant que les instruments de contrôle de la radioactivité du ministère de la Santé n’étaient pas mobiles et simples comme ceux des activistes environnementaux. Lin Tzou-yien a déclaré : « Nous ne pouvons pas voir clairement le pic relatif à la présence de césium-137 sur leurs graphiques. Il faut utiliser d’autres méthodes pour confirmer un tel résultat. S’agit-il vraiment de césium-137 ? J’espère qu’une fois le groupe environnemental de retour à Taiwan , nous pourrons utiliser notre raison pour discuter de manière scientifique. »