Deux entreprises du parti KMT doivent être rendues à l’Etat

18

Cet après-midi, le comité pour la gestion des biens obtenus de manière inappropriée par les partis politiques s’est réuni pour étudier l’appartenance de deux sociétés fondées par le parti Kuomintang (KMT). Il s’agit de Central Investment Corporation et Hsinyutaï. A l’issue de la réunion, le comité a tenu une conférence de presse annonçant son jugement. Basé sur les documents qu’il a examinés ces derniers temps, le comité a jugé que l’origine des capitaux utilisés dans la création de ces deux entreprises avaient appartenu à l’Etat. Ainsi, le parti KMT doit rendre à l’Etat ces capitaux qu’il avait obtenus de manière illégale pendant qu’il était au pouvoir ainsi que les bénéfices que les deux entreprises ont générées jusqu’ici. Le comité a fixé un délai de 30 jours au KMT pour qu’il lance les processus de transfert. Ce délai est à compter à partir de la date de la réception du jugement écrit.

Koo Li-hsiung (顧立雄), président du comité de la gestion des biens obtenus de manière inappropriée par les partis politiques a déclaré : « Le comité tient à proclamer le principe suivant : tout parti politique ayant obtenu des biens en manipulant la redistribution des biens de l’Etat et en profitant de sa situation de parti unique ne peut devenir le propriétaire légal des biens concernés ni celui des bénéfices générés par ces derniers. »

 

Pour sa part, le principal parti d’opposition a dénoncé le jugement et a affiché sa décision d’avoir recours à la justice pour défendre ses intérêts. A noter que le parti KMT siège actuellement dans un immeuble de Central Investment Corporation. Selon Koo Li-hsiung, en tant que locataire, le parti pourra continuer à rester dans le bâtiment après le transfert du bien.