La ministre de la culture taiwanaise a décerné les prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise

28

Cheng Li-chiun (鄭麗君), la ministre de la culture taiwanaise, a co-présidé hier soir, heure de Paris, la cérémonie de remise des prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise en compagnie de Gilbert Guillaume, Président de l’Académie des Sciences Morales et Politiques pour 2016 et de Xavier Darcos, secrétaire perpétuel de cette même institution. Les prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise mis en place par le ministère taiwanais de la culture et par l’Académie des Sciences Morales et Politiques entre dans sa XXe édition cette année.

Les lauréats de cette édition ont été dévoilés à Taipei en septembre 2015. Il s’agit de Samia Ferhat, chercheuse au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine de l’EHESS qui est distinguée pour l’ensemble de ses travaux sur Taïwan et du Centre de l’Union Européenne de l’Université Sun Yat-Sen dans le sud à Taïwan pour l’ensemble de son action. La ministre de la culture est diplômée de  master en philosophie, politiques, économie et sociologie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Lors de son discours prononcé hier soir, Cheng Li-chiun a notamment cité « La pauvreté des biens est aisée à guérir, la pauvreté de l’âme impossible. » de Montaigne pour encourager la connaissance mutuelle et profonde entre la France, l’Europe et Taïwan.