Taiwan veut se protéger de la grippe aviaire qui sévit chez ses voisins

29

Face à l’inquiétude croissante d’une épidémie aviaire, la commission ministérielle de l’agriculture a appelé aujourd’hui le gouvernement et les autorités locales à œuvrer ensemble pour éviter que Taiwan ne soit touché par le virus aviaire H5N6 qui sévit actuellement au Japon et en Corée du sud.

 

Le président de la commission ministérielle de l’agriculture Tsao Chi-hung (曹啟鴻) a en effet précisé que Taiwan n’est pas à l’abri d’une contamination en raison du flux des oiseaux migrateurs de ces deux pays trouvant refuge à Taiwan ou passant par l’île en allant vers le sud passer l’hiver. D’où l’urgence de coopérer au niveau interministériel mais aussi avec les collectivités locales, d’autant que ce virus aviaire peut aussi toucher les Hommes : « Pour ce qui est de la transmission à l’Homme, le ministère de la santé a déjà procédé à la vaccination des éleveurs de volailles. 96% d’entre eux sont déjà vaccinés et nous espérons arriver à un taux de 100%. »

 

En outre, l’inquiétude d’une éventuelle épidémie aviaire à Taiwan est alimentée par la crise aviaire qui avait touché près de 90% des oies l’année dernière. Du coup, le pays dépendait des importations pour palier le manque, d’autant que la demande va croissance avec le nouvel an chinois qui tombera cette année à la fin de janvier prochain.

 

Dans son rapport au gouvernement, Tsao Chi-hung s’est toutefois voulu rassurant sur ce volet, même si l’Europe est également confrontée actuellement à une épidémie aviaire, puisque la majeure partie des volailles importées viennent des Etats-Unis.