Morris Chang a démissionné de son poste de conseiller présidentiel

13

La société TSMC, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, a annoncé aujourd’hui que son président Morris Chang (張忠謀) avait déjà démissionné de son poste de conseiller de la chef de l’Etat le 22 novembre dernier. Elle a présenté comme raisons de la démission le fait que la société est très internationale, financée par des fonds étrangers à 80% et ayant la majorité de ses collaborateurs à l’étranger.

 

Rappelons que le bureau présidentiel a rendu publique la liste de ses conseillers présidentiels le 14 novembre dernier. Parmi ces nommés figurait Morris Chang. Ceci avait soulevé des doutes puisque Morris Chang dispose également de la nationalité américaine. Les médias ont fait une enquête et découvert que dans la réglementation relative à la nomination de conseillers présidentiels, l’article excluant toute candidature d’avoir une nationalité étrangère avait été supprimé une semaine auparavant. A ce moment-là, le bureau présidentiel a nié tout lien entre la modification de la réglementation et la candidature de Morris Chang. La présidence a précisé que depuis que les conseillers présidentiels sont devenus des postes non rémunérés, ils ne se soumettent plus aux mêmes contraintes que les fonctionnaires et les élus publics en ce qui concerne la nationalité.