L’ensemble des nouveaux produits alimentaires japonais importés sera soumis au contrôle

31

Taiwan a récemment retrouvé sur ses rayons à la vente des produits alimentaires en provenance des zones touchées par la catastrophe de Fukushima pourtant interdits depuis 2011. Des inspections renforcées ont été conduites hier dans les chaînes de supermarchés et reconduites ce mardi à la douane taiwanaise pour détecter la présence de pesticides et de radiation sur les produits importés.

Chiang Yu-mei (姜郁美), directrice du bureau du contrôle alimentaire et pharmaceutique, a précisé le principe de ces inspections : « Nous ouvrons systématiquement tous les cartons et tous les sachets des nouveaux produits importés pour la première fois. C’est un contrôle obligatoire. Par la suite, nous vérifions la conformité entre les labels en chinois et en japonais ou encore le certificat des régions de production. Par ailleurs, nous rappelons à tous les importateurs que les produits alimentaires des cinq préfectures touchées par la catastrophe restent interdits. Si nous découvrons ces produits, nous ordonnerons leur retrait de la vente et leur destruction. »

Les autorités sanitaires s’offrent un délai de trois jours pour inspecter l’ensemble des produits alimentaires japonais. Les produits interdits qui viennent d’être découverts concernaient la sauce de soja accompagnant des « natto » (haricots de soja fermenté) même si les haricots ne proviennent pas des régions jugées à risque.