Le ministre des Affaires étrangères regrette la fin des liens diplomatiques avec Sao Tomé-et-Principe

34

Le ministre des affaires étrangères, David Lee (李大維) a annoncé lors d’une conférence de presse que compte tenu du problème financier trop lourd de Sao Tomé-et-Principe, Taiwan n’est plus en mesure de répondre à ses besoins, ce qui a directement provoqué la rupture diplomatique. Le ministre a fait savoir que Taiwan regrettait profondément cette décision de rompre leurs liens diplomatiques de la part de Sao Tomé-et-Principe, tout en la condamnant par la même occasion.

 

David Lee a déclaré : « Notre diplomatie agit actuellement de façon réaliste. Nous ne voulons pas jouer avec l’argent. Nous préférons aider au développement de projets, permettre au bien-être de la population de Sao Tomé-et-Principe de s’améliorer et que celle-ci puisse le ressentir. Mais en ce qui concerne l’aspect des aides financières visant à palier leur déficit, nous ne pensons pas qu’il s’agit là de la responsabilité de notre pays et n’envisageons pas d’agir dans ce sens. »

 

Taiwan et Sao Tomé-et-Principe avaient établi des relations officielles en 1997. Depuis, les coopérations bilatérales se concentraient essentiellement sur le domaine de la santé publique, des soins médicaux, de la production d’électricité ou encore des technologies de l’information et de communication (TIC). En mars dernier, la diplomatie taiwanaise avait renié les bruits de plus en plus pressants d’une éventuelle rupture des relations diplomatiques. La perte de Sao Tomé-et-Principe s’inscrit comme la première rupture diplomatique sous le mandat de la Présidente Tsai Ing-wen (蔡英文). Désormais, Taiwan ne compte plus que 21 Etats alliés dont deux se situent en Afrique.