Un directeur de lycée démissionne suite à un défilé cosplay nazi mené dans l’établissement

34

Cheng Hsiao-ming [程曉銘], le directeur d’un lycée privé à Hsinchu, dont les étudiants se sont récemment attirés les foudres du public lors d’un évènement de déguisement imitant un défilé nazi, a annoncé sa démission dimanche, afin selon lui, de prendre la responsabilité de l’incident. Dans une déclaration, ce dernier a renouvelé ses plus profondes excuses pour l’agitation sociale et l’inquiétude causée par la parade. Il a fait part qu’il informerait le ministère de l’éducation de la liste des personnes punies pour l’évènement controversé.

 

En outre, afin de transformer la leçon de cet incident en quelque chose de positif, l’école organisera des cours portant sur la question nazie, les cicatrices historiques causées par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale et le tabou du symbole nazi dans la communauté internationale. La démission du directeur n’a pas encore été approuvée par le conseil d’administration de l’école. Il a prié le public de s’abstenir de gronder excessivement les étudiants et professeurs impliqués, qui selon lui, ont subi une pression écrasante suite à la parade.

 

Une classe du lycée avait déclenché un jour plus tôt la critique généralisée après avoir posté en ligne des photos les montrant vêtus de costumes ressemblant à ceux des nazis, brandissant des drapeaux de svastika et exposant des tanks conçus en carton. Aujourd’hui, le ministre de l’éducation Pan Wen-chung [潘文忠] a déclaré au Parlement qu’une enquête avait été ouverte sur le dossier et que les résultats feraient l’objet de discussions lors de la prochaine réunion des conseillers du ministère.

 

Il a également fait part de sa déception quant à cette affaire : « J’espère que pour Taiwan et pour l’éducation, cet incident permettra d’apprendre quelque chose et de mettre en place de nouvelles mesures afin de mieux faire connaître aux étudiants les évènements historiques marquants. C’est un point sur lequel le ministère et les institutions éducatives doivent faire des efforts. »

 

Pour sa part, le bureau présidentiel a exigé que le Cabinet tienne l’école responsable. Les mesures disciplinaires internes de l’école seront respectées dans la mesure où elles réponderont à un principe de réponse proportionnée, mais le ministère de l’éducation réduira ses subventions pour l’école en raison de sa négligence administrative.