Tsai Ing-wen demande un renforcement de l’éducation des droits de l’Homme

19

Après le scandale du défilé nazi dans un lycée, la Présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) est finalement revenue sur l’incident en soulignant l’urgence pour le système éducatif dans son ensemble de combler les lacunes dans l’éducation des Droits de l’Homme qu’il faut approfondir et enraciner durablement.

 

La Chef de l’Etat faite à l’occasion de la réunion des membres du comité consultatif présidentiel sur les droits de l’Homme a déclaré : « Nous devons faire que nos élèves comprennent la souffrance que d’autres ont endurée, qu’ils respectent leurs droits et qu’ils se tiennent prêts à se lever le moment venu pour défendre la justice. Si nous parvenons à faire cela, notre éducation sera alors un succès. Je vais aussi demander au gouvernement et aux ministères concernés de présenter un rapport sur l’éducation des droits de l’homme dans le programme des 12 ans de l’éducation nationale. Nous soulèverons un rapport au comité des droits de l’homme. Dès lors, nous invitons tous les membres à apporter leurs conseils au gouvernement dans son travail d’amélioration du système. »

 

La Chef de l’Etat a rappelé l’importance de la liberté et des droits de l’homme, n’hésitant pas à puiser dans l’Histoire de Taiwan sous l’ère autoritaire pour souligner la sensibilité du sujet. En outre, elle a attribué la maladresse de ce scandale aux adultes et au manque d’éducation plutôt qu’aux jeunes eux-mêmes, invitant tout un chacun à œuvrer dans la même direction.