Taiwan renforce sa lutte contre la pollution

33

La direction ministérielle en charge de la protection de l’environnement a présenté aujourd’hui son nouveau plan pour assainir la qualité de l’air avec des mesures qui doivent permettre notamment de réduire le nombre de particules fines plus petites que 2,5 micromètres (PM2.5).

 

Parmi les nouvelles mesures concernant les sources régulières de pollution, le gouvernement proposera dès le 1er janvier prochain des subventions pour tout remplacement des chaudières collectives et industrielles à fuel. La direction ministérielle pour la protection de l’environnement souligne que la combustion du mazout représente un impact important sur la qualité de l’air. Elle encourage ainsi les structures hôtelières, hospitalières et universitaires à remplacer ces chaudières par des systèmes alternatifs recourant au diesel, au gaz naturel ou à l’électricité.

 

Voici les détails de ce programme par Lee Ying-yuan (李應元), responsable de la direction ministérielle à propos des chaudières industrielles: « Environ 3 000 entreprises sont équipées de chaudière industrielle. Nous espérons que d’ici deux ans, elles les remplacent pour utiliser en automne et hiver des combustibles plus légers comme le diesel qui pollue 500 fois moins en terme d’oxyde de soufre que le mazout. Si la pollution du mazout est de 5 000 ppm, le diesel se chiffre à 10 ppm. »

 

Dans le même temps, le gouvernement envisage une aide au remplacement des vieux camions polluants, espérant en retirer 10 000 de la circulation au profit de véhicules plus propres tout comme les vieux scooters dont l’objectif est chiffré à 300 000 suppressions. L’ensemble des mesures annoncées devraient réduire de 20% le niveau de pollution aux particules fines par rapport à 2015 dès cette année 2017.