Taiwan veut interdire par la loi la thérapie de conversion

29

Cette position a été soulignée aujourd’hui par le ministère de la santé qui a déjà listé « le traitement thérapeutique pour convertir l’orientation sexuelle » comme une pratique médicale illégale prévue par la loi sur les médecins.

 

Cet amendement prendra effet à partir de mars prochain. Shi Chong-Liang (石崇良), un responsable du ministère, a précisé que le monde médical ne considère pas l’homosexualité comme une maladie. Néanmoins, il faut compléter la loi en vigueur pour éviter que les enfants ou les adolescents soient forcés de suivre une thérapie par leurs parents : « Sur le plan psychiatrique, nous n’estimons pas « l’orientation sexuelle » d’une personne comme une maladie à traiter. Par ailleurs, l’opinion de l’Association des psychiatres est qu’il n’existe pas de thérapie assortie de preuves scientifiques jusqu’à présent à ce sujet. Ceci, sans oublier le mal que ce type de soin peut représenter sur le processus de développement d’un adolescent. »

 

Le projet d’amendement de la loi sur les médecins augmente les sanctions à 500 000 dollars taiwanais, soit environ 15 000 euros, à l’encontre de tout médecin appliquant la thérapie de réorientation sexuelle d’une personne. Les médecins risquent également un retrait du droit d’exercer pour ce genre de pratique.