Les soins de longue durée 2.0 ne seront pas une charge trop lourde pour la population taiwanaise

33

Lu Pau-Ching (呂寶靜), vice ministre de la santé, a insisté sur ce point aujourd’hui lors de son intervention au micro de RTI, tout en soulignant que le système des soins de longue durée prend en charge également les personnes de plus 50 ans atteintes de démence, les aborigènes invalides âgés de 55 à 64 ans, les handicapés physiques de moins de 49 ans ou encore les personnes âgées fragiles de plus de 65 ans.

 

Le gouvernement a également planifié des formules différentes de service dans le but d’apporter des soins aux personnes dans le besoin. La vice ministre Lu Pau-Ching a également tenté d’assurer les Taiwanais quant à la charge que représente ce nouveau système : « D’après notre planification actuelle, chaque service doit être partiellement pris en charge par le bénéficiaire. Si ce dernier appartient à la catégorie des familles à faible revenu, il peut être exempté de frais dans la limite du quota proposé par le centre de soins de longue durée. Néanmoins, si le bénéficiaire est issu de la catégorie des familles à faible et moyen revenu, il doit couvrir 10% des charges. Pour les autres foyers, la charge partielle est de l’ordre de 30%, le reste étant à assurer par le gouvernement. »

 

Le gouvernement entend également compléter le système de l’emploi dans le secteur de soins de longue durée pour que les jeunes l’intègrent tout en profitant d’un revenu correct et des possibilités d’évolution.