Un réacteur nucléaire victime d’un arrêt de sécurité suite au malfonctionnement d’une pompe de refroidissement

38
Centrale nucléaire (image d'archive)

La coupure d’un réacteur de la troisième centrale nucléaire mardi a probablement été causée par une pièce défectueuse ou l’installation d’une pompe d’eau de refroidissement selon Taiwan Power Company (Taipower), qui a précisé qu’elle pourrait tenir son fournisseur américain « Westinghouse » responsable. Taipower a déclaré qu’une pompe d’eau de refroidissement du réacteur numéro 1 a mal fonctionné ce jour-là, causant un arrêt automatique de sécurité du réacteur et abaissant la capacité d’approvisionnement en électricité en dessous de la barre des 6%. Le mécanisme d’arrêt de sécurité se serait activé juste après le malfonctionnement du moteur de la pompe selon Taipower qui a rassuré la population en soulignant qu’aucune radiation n’avait été émise.

 

Une enquête initiale a permis de montrer que l’incident a été causé par le malfonctionnement d’une partie protectrice de la pompe. Taipower a déclaré avoir demandé à Westinghouse de confirmer la cause de l’arrêt et tiendra la firme américaine responsable pour négligence selon les termes du contrat. La capacité de réserve de puissance est remontée à 6,37% aujourd’hui, ce qui représente une alerte jaune pour l’approvisionnement d’électricité serré à Taiwan.