Une bonne partie du personnel du chemin de fer refuse les heures supplémentaires

32

En règle générale, les Taiwanais ont six jours de repos pour le nouvel an lunaire, soit du 27 janvier au 1er février. Mais ceci pourrait poser un grand problème aux transports communs car cette période marque chaque année le pic de leurs activités. Pour assurer la fluidité du service, les heures supplémentaires sont inévitables pour le personnel.

 

Cependant, cette fois-ci, les membres d’un syndicat du chemin de fer insistent pour bénéficier de leur droit de repos durant les quatre jours allant du réveillon juqu’au 3e jour de la nouvelle année. Ce refus ferme des heures supplémentaires a pour but de protester contre le manque de volonté de la société de résoudre le problème de longue date de la pénurie de personnel. Selon le syndicat, la société continue d’ignorer leurs demandes. Wang Chieh (王傑), président du syndicat a précisé : « Nous avons présenté à la direction une lettre co-signée par nos membres une semaine avant les fêtes pour l’informer de notre refus des heures supplémentaires mais la société ne l’a pas acceptée ni prise en compte dans sa gestion du personnel. Au contraire, elle nous a retourné la lettre et nous a accusés d’absence sans préavis. C’est absurde. »

 

Une centaine de membres du syndicat ont manifesté dans la gare centrale de Taipei aujourd’hui en prenant l’initiative d’expliquer aux voyageurs leur situation. Le syndicat réclame un effectif complet, un emploi de temps respectant les droits de l’Homme ainsi qu’une journée entière pour chaque jour de repos régulier.