Le gouvernement soutient la société des chemins de fer contre les employés refusant les heures supplémentaires

47

On l’attendait déjà, la société des chemins de fer qui fait face à un gros problème de gestion de ressources humaines risque d’avoir des problèmes pour assurer ses services pendant ces congés du nouvel an lunaire.

 

En réalité, des employés faisant partie d’un syndicat de la société des chemins de fer avaient annoncé qu’ils refuseraient de faire des heures supplémentaires durant le réveillon jusqu’au 3e jour de la nouvelle année pour protester contre le manque de volonté de la société pour résoudre le problème de l’insuffisance du personnel, une situation qui date et s’éternise.

Environ 200 employés ont ainsi pris leurs jours de repos le réveillon, l’un des jours de pic du trafic ferroviaire. Depuis le réveillon jusqu’à hier, ce sont plus de 500 personnes qui n’ont pas assuré leur travail pour cause de congés nationaux. La société des chemins de fer a ainsi émis une lettre de sanction pour l’absence sans préavis à ses employés. Le gouvernement a publié aujourd’hui un communiqué de presse soutenant la position de la société des chemins de fer.

Le porte-parole du gouvernement Hsu Kuo-Yung (徐國勇) a précisé qu’il relève certes du plein droit des employés de la société des chemins de fer de prendre leurs congés. Néanmoins, la période du nouvel an lunaire s’inscrit comme une période de pic des transports et, par conséquent, les employés ont la responsabilité sociale de répondre aux besoins des habitants.

 

Le gouvernement se dit ainsi prêt à respecter les sanctions annoncées par le ministère des transports ainsi que la société des chemins de fer.

Le syndicat avait présenté une lettre cosignée par ses membres à la direction une semaine avant les fêtes pour annoncer le refus de faire des heures supplémentaires. Cependant, cette lettre a été retournée au syndicat et la société accuse ainsi les employés d’absence sans préavis.