L’interdiction d’abattage de volailles a été levée

32

Le premier cas de grippe aviaire lié au virus hautement pathogène H5N6 de cet hiver a été rapporté le 6 février dernier. Afin d’endiguer la propagation, le gouvernement a mis en place une interdiction de déplacement et d’abattage commercial de sept jours le 17 février. En se basant sur le fait qu’aucun nouveau cas lié au virus hautement pathogène n’a été rapporté sur les poulets durant les quatre derniers jours, la commission ministérielle de l’agriculture a annoncé hier que l’interdiction ne serait pas prolongée. Ainsi, aujourd’hui à midi, tous les abattoirs ont repris leurs opérations après une désinfection des locaux. Ceci signifie que des volailles non-congelées seront de nouveau en vente au plus vite ce soir. Shih Tai-hua (施泰華), directeur adjoint du bureau de quarantaine et d’inspection sanitaire des animaux et des végétaux a détaillé : « Les volailles peuvent être envoyées aux abattoirs suite à la levée de l’interdiction d’abattage ce midi. Des vétérinaires y seront postés pour les contrôles relatifs. Avant que les abattages ne reprennent, les locaux seront désinfectés. A l’heure actuelle, la distribution s’avère ordonnée. »

 

Cependant, ce matin, deux cheptels de canards à Hualien ont vu confirmer l’atteinte de leurs canardeaux par le virus H5N6. La commission de l’agriculture n’envisage pas de nouvelle interdiction d’abattage tant qu’il n’y aura pas de multiplication de cas dans les cheptels de canards ni de nouvelles contaminations dans les exploitations de poulets. Le contrôle sanitaire se poursuivra dans les abattoirs. Les exploitants devront fournir des attestations prouvant que leurs volailles sont en bonne santé. En plus de cela, quand il s’agit des canards, ils devront présenter les résultats de dépistage certifiant l’absence totale de virus grippaux car les canards sont particulièrement résistants et pourraient ne présenter aucun symptôme même en étant atteints.