Le gouvernement envisage un rééxamen des conditions pour la déduction fiscale

22

Un juge constitutionnel a indiqué récemment que la loi fiscale fixe une déduction d’impôt unifiée de 128 000 NTD pour les recettes salariales, un point qu’il juge inéquitable et mériterait d’être révisé. Pour l’heure, la loi stipule que les salariés de l’armée, de la police, de l’éducation ou des entreprises privées ne peuvent déduire que 128 000 NTD de leur impôt sur le revenu et qu’il n’est pas possible de déduire les frais liés directement au travail. Il a souligné qu’en revanche, les médecins, les avocats, les comptables, les architectes et autres citoyens de professions libérales peuvent déduire de leur impôt les frais d’entreprise comme le loyer, le matériel, les frais de voyage ou les salaires des employés.

 

Le ministre des Finances Sheu Yu-jer [許虞哲] a fait un rapport aujourd’hui expliquant qu’une proposition d’amendement serait faite pour mai sur le sujet. Il a fait part que l’impôt sur le chiffre d’affaires se situait autour de 17%, un taux relativement bas, et que l’impôt sur le revenu des individus était au maximum de 45%, un taux plutôt élevé. Selon lui, une marge de manoeuvre est possible et ces taux peuvent être ajustés, de même que pour la taxe sur les transactions financières.