Le texte de la loi sur la protection sécuritaire est à revoir

22

Le bureau d’investigation a dernièrement présenté au gouvernement central un texte de la future loi pour la protection sécuritaire. Selon ce texte, les agents de sécurité peuvent être postés dans des établissements et demander à consulter des documents en cas de nécessité. Ce texte, qualifié d’un retour vers l’abus de pouvoir du passé, a soulevé des critiques de l’opposition mais aussi de certains députés du parti au pouvoir.

 

Aujourd’hui, devant les médias, le Premier ministre Lin Chuan (林全) s’est exprimé sur ce texte : « Il est évident qu’il s’agit d’une restauration du service secret du bureau du personnel. Ce texte a déjà soulevé beaucoup de bruit lors des discussions au sein du ministère de la justice. Le ministère a ainsi préparé une autre version et les deux textes ont été présentés au gouvernement central. Comme ni l’un ni l’autre ne se révélaient satisfaisants, ils ont été retournés au ministère. »

 

Pour sa part, le ministre de la justice Chiu Tai-san (邱太三) a tenté de défendre le projet de loi en soulignant qu’il permettrait de prendre des mesures préventives dans les cas douteux alors que les lois relatives existantes ne légalisent que les réactions ultérieures.