70% des Taiwanais soutiennent la position de la présidente sur la question des deux rives

21

L’association de la politique interdétroit a publié aujourd’hui les résultats d’un sondage d’opinion où 70% des répondants se sont dit favorables à la politique interdétroit de la présidente et à son maintien du statu quo. 40% considèrent que Tsai Ing-wen fait preuve d’assez bonne volonté envers l’autre rive du détroit, contre 38% qui pensent que c’est insuffisant. Par ailleurs, seuls 8,5% des interrogés considèrent que la chef d’Etat fait preuve de trop de bonne volonté envers Pékin.

 

L’enquête a également interrogé les répondants sur la question du Consensus de 1992, la pierre angulaire pour le développement des échanges interdétroit selon Pékin et auquel la présidente ne reconnaît aucune réalité historique. Sur cette question, près de 70% des interrogés considèrent qu’il ne faut pas reconnaître ce consensus, et 77% pensent que la Chine continentale ne fait pas preuve d’une attitude amicale depuis le 20 mai dernier, date de prise de fonction de la nouvelle présidente démocrate.

 

Le député Chao Tien-lin [趙天麟] a fait part que d’après les résultats de ce sondage, les Taïwanais ont toujours beaucoup d’espoir pour le développement des relations interdétroit. Néanmoins, il a noté que la récente affaire de la disparition de Lee Ming-che en Chine risque de causer davantage de défiance : « Par rapport à cette affaire, notons que les Taïwanais ne portent déjà pas les autorités chinoises dans leur coeur. Même pour ceux qui entretiennent toujours une lueur d’espoir, [s’il n’y a pas de changement notable d’attitude de la Chine], je pense que ce pourrait être la goutte qui fait déborder le vase. »