Grippe aviaire : un abattoir du Nouveau Taipei suspend ses opérations 24 heures

24

La commission ministérielle de l’agriculture a confirmé aujourd’hui les deux premiers cas de poulets atteints par la grippe aviaire dans le Nouveau Taipei. C’est un abattoir de la supermunicipalité qui a relevé des symptômes suspicieux sur deux carcasses de poulets d’une de ses lignes d’abattage le 1er avril dernier.

 

Les 93 carcasses du lot ont alors été congelées en attendant les résultats des analyses de la commission ministérielle de l’agriculture qui a finalement confirmé hier la contamination aviaire au virus H5N2 hautement pathogène. Les 93 carcasses ont aussitôt été détruites et les autorités sanitaires ont ordonné la suspension des opérations de l’abattoir concerné durant 24 heures, c’est-à-dire jusqu’à ce mardi après-midi, le temps de désinfecter les lieux et tous les alentours pour éviter que le virus ne se répande davantage.

 

Par ailleurs, ce même virus aviaire hautement pathogène H5N2 a également été détecté dans deux élevages de poussins du comté de Yunlin, dans le sud du pays. Les autorités sanitaires ont ainsi décidé de procéder à l’abattage sanitaire des 30 000 volailles concernées, à titre préventif, tout en procédant aux mêmes opérations de nettoyage et désinfection des fermes touchées. Se voulant rassurante, la commission de l’agriculture a tenu à souligner qu’aucun type des virus de grippe aviaire identifiés dans le pays n’est transmissible à l’homme.