Aucun propos officiel n’a pour l’heure confirmé la vente de F-35 à Taïwan

20

Le ministère de la défense a souligné mercredi qu’il n’y avait eu aucune déclaration officielle des Etats-Unis quant à la potentielle vente d’avions F-35, une annonce qui vise à réagir à des rapports médiatiques japonais qui ont soutenu récemment que Washington avait prévu de vendre des F-35 à Taiwan. Interrogé par un député sur la position du ministère dans le cas où les Etats-Unis seraient prêts à vendre des avions de combat F-35, Wu Pao-kun [吳寶琨], le responsable du département pour la planification de la stratégie du ministère de la défense, a déclaré devant le Parlement que le gouvernement y serait favorable.

 

Taïwan recherche des avions avec des capacités de décollage court et de débarquement vertical et a donc besoin de F-35 a-t-il souligné. Il a néanmoins fait part qu’aucune déclaration officielle n’a pour l’heure confirmé ces rumeurs. Plus tôt cette semaine, le journal japonais Yomiuri Shinbun a rapporté que les Etats-Unis envisagaient la vente de F-35 et du système de défense anti-missile THAAD à Formose. A propos de cette dernière technologie, Wu a fait savoir que Taïwan n’a pas un besoin immédiat du système THAAD puisque l’île possède un système EWR aux fonctions similaires.

 

Au sein du Parlement, certains députés se sont inquiétés que le ministère de la défense ne s’auto-restreigne quant aux choix d’armement afin de ne pas fâcher telle ou telle partie. Le vice-ministre de la défense Cheng De-Mei [鄭德美] a démenti : « Nous n’agissons pas en fonction des autres, c’est très important de le souligner. La manière dont s’organise la défense vise à assurer la capacité de défense nationale et la sécurité. Nous ne tenons en rien compte de qui cela contente ou mécontente. Le ministère de la défense ne réfléchit pas de cette manière. »