L’épouse de Lee Ming-che n’a pas pu se rendre en Chine comme prévu

27

Lee Ming-che (李明哲), un travailleur pour les droits de l’Homme et ancien membre du DPP, a été placé en détention par la Chine le 19 mars dernier à son arrivée sur le sol chinois. Jusqu’à présent, les autorités chinoises n’ont pas communiqué les raisons ni le lieu de son arrestation. L’épouse de Lee Ming-che, Lee Ching-yu (李淨瑜) qui avait annoncé son intention de se rendre à Pékin ce matin a été contrainte d’annuler son déplacement lors de son arrivée à l’aéroport. La compagnie aérienne lui a annoncé que son permis de voyage en Chine a été annulé.

Il s’agit du document réservé aux ressortissants taiwanais qui remplace le visa chinois pour les Taiwanais. La porte-parole de la SEF, l’association semi-officielle en charge des relations entre les deux rives, Lee Li-chen (李麗珍) a exprimé le regret du côté de Taiwan : « Nous avons été informé ce matin que son permis de voyage en Chine ayant été annulé, il est impossible pour Lee Ching-yu de se rendre en Chine. La SEF regrette cet acte tout en souhaitant que la partie chinoise prenne en considération les demandes de la famille de Lee Ming-che et réponde aux exigences de nos autorités. » La Fondation pour les échanges dans le Détroit a d’ailleurs réitéré que la Chine refuse jusqu’à présent de communiquer sur le dossier de Lee Ming-che via le mécanisme systématisé établi entre les deux rives. Du fait que la Chine ne fournisse aucune information concernant cette arrestation, les Taiwanais doutent de plus en plus de leur situation s’ils se déplacent en Chine.